Les lieux dans le Père Goriot

Rue Neuve-Sainte -Geneviève

La Rue neuve-Sainte Geneviève (aujourd’hui rue Tournefort, dans le 5eme arrondissement, rive gauche de la Seine) est la rue où se situe la pension Vauquer, (lieu où certains des personnages principaux du livre habitent). Cette rue se trouve dans le quartier Latin. Elle représente socialement les «petits» bourgeois et les étudiants.

Comme le décrit Balzac dans Le Père Goriot, la rue Neuve sainte Geneviève est bien en pente raide. Le bâtiment où l’ont peut penser qu’autrefois se trouvait la maison Vaquer (côté impair) a été reconstruit et est maintenant un bâtiment très moderne.

Quartier de la Chaussée d’Antin

L'appartement de Delphine de Nucingen et de Rastignac se situe rue d'Artois dans le quartier de la chaussée d'Antin (9ème arrondissement de Paris, rive droite de la Seine). Ce quartier est, à l'époque de Balzac, le quartier des « nouveaux riches ». Ces « nouveaux riches » sont mal considérés par les anciens nobles.

Faubourg Saint-Germain

Le Faubourg Saint Germain se trouve dans le 7ème arrondissement, rive gauche de la Seine. L’aristocratie y résidait au temps de Balzac. C’est le quartier où la vicomtesse de Beauséant et la duchesse de Langeais habitent dans Le Père Goriot. Ce quartier est réputé pour être très riche et luxueux, il est d’ailleurs dit dans Le Père Goriot (chapitre la pension bourgeoise) : « Au faubourg Saint-Germain attendait le luxe d’un grand seigneur un équipage de 30 mille francs n’aurait pas payé »

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog-ronsard.scola.ac-paris.fr/comenius?trackback/141

Fil des commentaires de ce billet